l\'indigné

V pour vendetta

V pour vendetta

V COMME VENDETTA
Pour voir le film dans son intégralité un petit
clic ici :
 
 

On aime un peu Film d'aventures réalisé en 2006 par James McTeigue

Tyran sans pitié, Adam Sutler est parvenu à instaurer un régime fasciste en Angleterre. Mais un homme lutte contre son pouvoir arbitraire : un héros mystérieux qui se fait connaître sous le nom de «V». Multipliant les actions terroristes, il tente de déstabiliser le régime de Sutler. Une nuit, Evey Hammond, jeune femme sans histoires, est violemment prise à parti par des miliciens. Mais «V» vole à son secours. Les hommes de la police secrète la poursuivent alors, convaincus qu'elle est la complice de ce criminel politique. L'inspecteur Finch entend bien la faire parler pour démasquer «V». Mais alors que le justicier la prend sous son aile, Evey comprend qu'il prépare une action déterminante contre Sutler...

 
 
 
 
 
 
To Understand the movie V for Vendetta, you need to know about Guy Fawkes and the day named after him:

"Guy Fawkes (13 April 1570 – 31 January 1606), also known as Guido Fawkes, the name he adopted while fighting for the Spanish in the Low Countries,  belonged to a group of Catholic restorationists from England who planned the Gunpowder Plot of 1605.  Their aim was to displace Protestant rule by blowing up the Houses of Parliament while King James I and the entire Protestant, and even most of the Catholic, aristocracy and nobility were inside. The conspirators saw this as a necessary reaction to the systematic discrimination against English Catholics.

The Gunpowder Plot was led by Robert Catesby, but Fawkes was put in charge of its execution. He was arrested a few hours before the planned explosion, during a search of the cellars underneath Parliament in the early hours of 5 November prompted by the receipt of an anonymous warning letter.

Guy Fawkes Night (or "bonfire night"), held on 5 November in the United Kingdom and some parts of the Commonwealth, is a commemoration of the plot, during which an effigy of Fawkes is burned, often accompanied by a fireworks display. The word "guy", meaning "man" or "person", is derived from his name." (source)

V originated as a comic book series in Great Britain with 10 volumes.

" A masked anarchist who seeks to systematically kill the leaders of Norsefire, a fascist dictatorship ruling a post-apocalyptic United Kingdom. He is well-versed in the arts of explosives, subterfuge, and computer hacking, and has a vast literary, cultural and philosophical intelligence. V is the only survivor of an experiment in which four dozen prisoners were given injections of a pituarin/pinearin compound called "Batch 5." The compound caused vast cellular anomalies that eventually killed all of the subjects except V, to whom many people believe it granted enhanced strength, reflexes, endurance and pain tolerance.... Throughout the novel, V almost always wears his trademark Guy Fawkes mask, a shoulder-length wig of straight dark-brown hair and an outfit consisting of black gloves, tunic, trousers and boots. When not wearing the mask, his face is not shown. When outside the Shadow Gallery, he completes this ensemble with a circa-1600s conical hat and floor-length cloak. His weapons of choice include daggers, explosives and tear gas." (source)

This is where the similarity ends and the psy-op begins. I quote the following from a pro-homosexuality reviewer:

"V for Vendetta changes all that. From the beginning of the movie, the horror and injustice of life in Vendetta's fascist state are illustrated by the fate of GLBT (Gay, Lesbian, Bisexual, Transvestite) people, who are vehemently denounced by those in power. Here homosexuality is a crime and those convicted are made to disappear.

Stephen Fry plays a closeted television host, a gay Jay Leno. Like V, he is a man living behind a mask, a man who despises those in power, but who, in exchange for wealth and security, helps to keep his audience docile with mindless entertainment. Unlike your typical gay character, however, Fry soon finds the courage to be one of the first to challenge the brutal government. His actions inspire others to resist as well.

But Fry's storyline is nothing compared to that of Valerie (Natasha Wightman), a lesbian whose life is told in an extended flashback. Indeed, this is where Vendetta becomes truly extraordinary as we learn it is Valerie's story—more specifically, her unwavering love for a woman named Ruth (Mary Stockley)—that inspires his vendetta.

During the flashback, we see Ruth dragged away, and two gay men hauled from their beds and beaten. We hear Valerie wonder, “I don't understand why they hate us so much.” We then see her arrested, and dragged off to a prison where she is subjected to terrible medical experiments." (source)


The message in the movie is clear, persecute homosexuals or criticize their lifestyles and they will destroy your institutions and blow up your buildings. Looks like a terrorist threat to me. Somebody should notify Homeland Security so that they can install "gay" scanners in our airports. Or, maybe we should add the color lavender to our terrorist alert levels.  Report all "lispers" and anyone that uses the word "gorgeous" immediately!

Sadly, the movie is also a form of mass mind manipulation. We are traumatized into empathy for a lifestyle that is both degenerate and degrading. Two extremes are established:

1. Those that want to send homosexuals to concentration camps to be viciously tortured and dehumanized.

2. Those that are enlightened enough to fully accept extremist sexual behavior as normal.

There is no middle ground with these people. Ironically, most of the Nazis's were also closet homosexuals, including Adolph Hitler. Homosexuality is part of the Fascist/Satanic Agenda. It is a form of Satanic "Sex Magick" practiced by the followers of Aleister Crowley. In today's world, it is practiced by the Illuminati. They are Fascists homosexual pedophiles and their followers are the only ones to find normalcy in perversion.

This leads me to conclude that there must be a serious shortage of women in hell. Heterosexuality is a gift from God. Homosexuality is the Satanic opposite. Those are the real choices we face as it concerns our sexuality. I don't plan on making bedroom raids anytime in my near future. I don't beat up on homosexuals or chase them down the street with a billy club.  I recognize that there are people that do these sort of things, but they are prosecuted under the criminal code for assault and/or murder.

I do condemn homosexuality as degrading, degenerate and yes, a Satanic occult practice. And no, the day will never come that I will be intimidated into following the scripted agenda.

I guess that means someday, perhaps soon, some goon in a guy fawkes mask will attempt to blow up my house. I am convinced that I will recognize the source from the lisp he uses when he yells out, "Glorious!"

We've got a code "Lavender" here folks!
 
une photo de L'Audible.  la photo de Bill Lecocker.
Photo
 
  
Titre : V pour Vendetta
Réalisé par : James McTeigue
Année : 2005
Nb de citations : 42
 
V pour Vendetta, V.
 
V pour Vendetta
 
V pour Vendetta, Evey et V.
 
V pour Vendetta, V.
 
 
 
la photo de Christophe Bxn.
 
 
Photo
 
 
"Toute institution qui tend à augmenter l'inégalité des fortunes est mauvaise et contraire au bonheur social. Je sais bien qu'il est impossible d'établir une égalité parfaite dans les portions et que mille causes différentes doivent nécessa...irement la déranger plus ou moins, mais je dis que le but des lois doit être de la maintenir autant que la nature des choses le permet, et qu'elles violent tous les principes de la raison lorsqu'elles s'efforcent elles-mêmes de la troubler. L'égalité est la source de tous les biens : l'extrême inégalité est la source de tous les maux. [...]
Les grandes richesses enfantent les excès du luxe et des voluptés qui corrompent à la fois, et ceux qui les possèdent, et ceux qui les envient ; alors la vertu est méprisée, la richesse seule est un honneur. Les lois elles-mêmes ne sont plus que des instruments entre les mains des riches, pour opprimer les pauvres ; en vain on dit aux uns et aux autres qu'ils sont nés égaux. Une fatale expérience les dément tous les jours ; l'homme a perdu l'idée de ses droits et le sentiment de sa dignité ; les loix éternelles de la justice et de la nature ne sont plus regardées que comme des chimères, et ceux qui osent les réclamer sont regardés comme des insensés, s'ils ne sont traités comme des séditieux. Législateurs, vous n'avez rien fait pour la liberté, si vos lois ne tendent à diminuer, par des moyens doux et efficaces, l'extrême inégalité des fortunes. La loi qui va le plus directement à ce but est celle qui établit l'égalité des partages ; vous l'avez juge nécessaire ; permettrez-vous à la volonté de l'homme de l'anéantir ou de l'éluder ?

Eh ! quel serait le motif de cette funeste contradiction ? La propriété de l'homme s'étend-elle au-delà de sa vie ? Peut-il donner des lois lorsqu'il n'est plus ? Peut-il disposer de cette portion de la terre dont il a joui, lorsqu'il n'est plus lui-même qu'une vile poussière ? [...] La faculté de tester est en général l'aliment de l'intrigue et de la fraude, l'écueil de la faiblesse et de la crédulité, le signal de la discorde.[...]
Voyez ces procès éternels dont il est le germe inépuisable ; voyez ces viles manœuvres et ces lâches artifices par lesquels l'avidité s'efforce de conquérir la prédilection et l'hérédité paternelle ; voyez les enfants immolés à d'autres enfants ; voyez la cruelle opulence d'un frère insultant à l'indigence de son frère ; et les tourments de l'envie et les fureurs de la vengeance remplacer les doux sentiments de la nature et les charmes de la paix domestique. Cependant, ce sont ces familles particulières qui composent la grande famille de l'état ; ce sont les mœurs privées qui sont la base des mœurs publiques ; voilà donc la félicité général empoisonnée dans la source ; voilà la liberté sapée dans ses premiers fondements.[...]

Maximilien Robespierre
Afficher la suite
Photo : "Toute institution qui tend à augmenter l'inégalité des fortunes est mauvaise et contraire au bonheur social. Je sais bien qu'il est impossible d'établir une égalité parfaite dans les portions et que mille causes différentes doivent nécessairement la déranger plus ou moins, mais je dis que le but des lois doit être de la maintenir autant que la nature des choses le permet, et qu'elles violent tous les principes de la raison lorsqu'elles s'efforcent elles-mêmes de la troubler. L'égalité est la source de tous les biens : l'extrême inégalité est la source de tous les maux. [...]
Les grandes richesses enfantent les excès du luxe et des voluptés qui corrompent à la fois, et ceux qui les possèdent, et ceux qui les envient ; alors la vertu est méprisée, la richesse seule est un honneur. Les lois elles-mêmes ne sont plus que des instruments entre les mains des riches, pour opprimer les pauvres ; en vain on dit aux uns et aux autres qu'ils sont nés égaux. Une fatale expérience les dément tous les jours ; l'homme a perdu l'idée de ses droits et le sentiment de sa dignité ; les loix éternelles de la justice et de la nature ne sont plus regardées que comme des chimères, et ceux qui osent les réclamer sont regardés comme des insensés, s'ils ne sont traités comme des séditieux. Législateurs, vous n'avez rien fait pour la liberté, si vos lois ne tendent à diminuer, par des moyens doux et efficaces, l'extrême inégalité des fortunes. La loi qui va le plus directement à ce but est celle qui établit l'égalité des partages ; vous l'avez juge nécessaire ; permettrez-vous à la volonté de l'homme de l'anéantir ou de l'éluder ?

Eh ! quel serait le motif de cette funeste contradiction ? La propriété de l'homme s'étend-elle au-delà de sa vie ? Peut-il donner des lois lorsqu'il n'est plus ? Peut-il disposer de cette portion de la terre dont il a joui, lorsqu'il n'est plus lui-même qu'une vile poussière ? [...] La faculté de tester est en général l'aliment de l'intrigue et de la fraude, l'écueil de la faiblesse et de la crédulité, le signal de la discorde.[...]
Voyez ces procès éternels dont il est le germe inépuisable ; voyez ces viles manœuvres et ces lâches artifices par lesquels l'avidité s'efforce de conquérir la prédilection et l'hérédité paternelle ; voyez les enfants immolés à d'autres enfants ; voyez la cruelle opulence d'un frère insultant à l'indigence de son frère ; et les tourments de l'envie et les fureurs de la vengeance remplacer les doux sentiments de la nature et les charmes de la paix domestique. Cependant, ce sont ces familles particulières qui composent la grande famille de l'état ; ce sont les mœurs privées qui sont la base des mœurs publiques ; voilà donc la félicité général empoisonnée dans la source ; voilà la liberté sapée dans ses premiers fondements.[...]

Maximilien Robespierre


31/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres